Depuis que je suis au chômage, je me remets beaucoup en question. En même temps, j’ai le temps maintenant. Le temps de faire un point sur ma vie, un point sur mes choix, un point sur mon année passée à Strasbourg. Des petits points pour essayer de m’aider, de me faire une idée de ce que je veux pour mon futur.  Et je suis perdue.

Je m’attendais de me retrouver au chômage, mais je ne m’attendais pas à ce que ça me touche à ce point. Ça me retourne complètement le cerveau de ne plus avoir de travail, et encore plus de voir que les offres d’emploi dans mon domaine, il n’y en a pas des masses. Lorsque tu fais des candidatures spontanées, on ne prend même pas la peine de te répondre. Alors forcément, je réfléchis.

Je suis heureuse des études que j’ai fait, j’aime mon métier et je pense que celui-ci est important pour la société. Les bibliothécaires-documentalistes aident à partager la Culture et pour moi, qui dit Culture, dit ouverture d’esprit et partage. Ça peut paraître bien naïf tout ça, mais c’est ce que je pense vraiment. Et quand je vois que du travail, il y en a tout plein à faire, mais qu’on embauche pas, ça me rend triste et je réfléchis encore. Je me dis que si d’ici quelques mois, je ne trouve pas de travail, il faudra que je suive une formation dans un autre domaine où il y a du travail. Ça ne me plaira pas forcément mais au moins j’aurais un travail.

En étant au chômage, j’ai aussi la sensation d’être complètement inutile. Qu’est-ce que je fais pour la société ? Rien. Qu’est-ce que j’apporte matériellement à mon couple ? Rien. Des anciens collègues m’ont dit : « Vois-le comme des vacances. Moi j’aimerais bien prendre quelques mois pour moi » . D’accord, c’est bien joli mais seulement ce n’est pas des vacances, je ne sais pas quand je recommencerai à travailler. J’ai plus l’impression d’être un poids pour la société, non seulement je ne travaille pas, mais en plus je ne suis pas capable de trouver du travail.

Tout n’est pas gris non plus. En plus de la recherche d’emploi, j’essaye de m’occuper comme je peux. J’ai été embauché pour faire quelques heures de vacation par mois en tant que surveillante d’exposition. Je me suis inscrite à beaucoup de moocs (ce sont des cours en ligne gratuits), ils sont issus de plein de domaine différents mais qui m’intéressent tous. Ça va de « Apprendre à coder en Java » à « Introduction à la psychologie à l’Université« , en passant par « Il était une fois la littérature de jeunesse« . Je me suis mise au sport et je cuisine de mieux en mieux. J’ai du temps pour enfin me consacrer à la lecture et pour finir tous les jeux vidéos que j’ai commencé.

Au final, quand tu te cherches, c’est compliqué. Tu passes par beaucoup de hauts et de bas. Tu ne sais pas trop ce que tu veux ou ce que tu veux être. Est-ce que la personne que je suis aujourd’hui me convient vraiment ? Est-ce que je m’aime ? Est-ce que ça vaut la peine d’apprendre à me connaître ? Beaucoup trop de question qui amènent beaucoup trop de réflexion.  Tu essayes de montrer aux autres que tu le vis bien, « Maintenant que j’ai le temps, je peux essayer plein de choses !« . Mais il y a toujours des moments où ta condition te revient en pleine face, et forcément tu ne le vis pas super bien. Je me dis qu’il y a toujours pire que moi. Heureusement, ma famille et mes amis me soutiennent, mon Chéri également.

Je pense que quand tu te cherches, tu dois prendre le temps de te trouver. Il faut se poser les bonnes questions et y répondre sincèrement. Si ces réponses ne plaisent pas, alors il faut mettre des choses en place pour que la prochaine fois, les réponses nous plaisent. Je finirais cet article par les petites phrases que je me dis tous les jours :

Aujourd’hui va être une bonne journée. Vois le côté positif des choses. Fixes toi des objectifs et tiens les. Arrêtes de trop réfléchir. Souris à la vie, souris à ta journée et profite de celle-ci !

Catégories : Humeur

4 commentaires

Mariposa · 18 février 2017 à 17 h 58 min

Courage pour cette période pas facile à vivre !

    Séverine · 18 février 2017 à 19 h 21 min

    Merci 🙂

Leslie · 20 février 2017 à 13 h 52 min

Ce n’est pas un moment facile à vivre, je te comprends. Crois-moi, tu n’es pas inutile.
C’est peut-être le moment de créer ton entreprise?
Bonne journée, bisous

    Séverine · 20 février 2017 à 21 h 08 min

    Oui je le sais bien mais c’est compliqué à se dire tous es jours 🙂
    J’y réfléchis de plus en plus !
    Merci 🙂 Bonne soirée à toi !

Laisser un commentaire

Articles similaires

Humeur

Ma prise de conscience.

Dans mon dernier article, je t’expliquais qu’il y avait eu plein de petits changements dans ma vie ces derniers mois mais que je ne t’avais rien dit faute de motivation. Alors aujourd’hui, je t’explique ce Lire la suite…

Humeur

Chuuuut, j’essaye d’être de retour.

Hopla guys ! Et oui, un nouvel article sur le blog après 5 mois d’absence… Je sais, sur le dernier article, je vous avais dit que j’essayerais de poster au moins toutes les semaines. Mais Lire la suite…

Humeur

Printemps, je suis contente que tu sois là !

Hiver, ne sois pas jaloux ! Tu restes ma saison préférée ♥. Mais je dois avouer que cette année, j’avais hâte que Printemps revienne ! Bah oui tu sais, j’aime d’amour le froid et la Lire la suite…